Existe-t-il des alternatives à Google ?

Avec des parts de marché qui oscillent entre 90 et 95 %, Google affirme sa suprématie en tant que moteur de recherche le plus utilisé dans le monde. Pas étonnant que lorsque l’on aborde le sujet du référencement naturel, il s’agisse de répondre aux exigences des algorithmes de Google.

Pour autant, il existe de nombreux autres moteurs de recherche qui, devant la peine à rattraper le retard prit sur le géant Google, proposent des alternatives plus ciblées telles que la protection de la vie privée, une approche plus écologique ou une utilisation pour un public ciblé.

Quels sont les autres moteurs de recherche ?

Tout d’abord, il convient de citer les deux concurrents directs historiques de Google que sont Bing de Microsoft et Yahoo. Bien que rapidement distancés par leur aîné, ces deux moteurs de recherches existent encore bel et bien même s’ils représentent à eux deux moins de 5 % de part du marché.

Tout comme Google, ce sont des moteurs de recherches généralistes qui fonctionnent sur le même modèle.

Devant l’évolution des mentalités et la prise de conscience face à la conservation de notre planète et de notre environnement, certains se sont engouffrés dans cette voie pour proposer des solutions de recherches écologiques et solidaires. C’est le cas d’Ecosia par exemple qui se finance par des partenariats publicitaires et promet la plantation d’arbres proportionnellement au nombre d’utilisateurs et de recherches effectuées.

Lilo, de son côté, aborde la solidarité en promettant de financer les projets en offrant des crédits pour chacune des requêtes effectuées via sa plateforme. Ces crédits peuvent ensuite être transformés en dons reversés à des projets soutenus par Lilo.

La protection des données personnelles étant au cœur de l’actualité et une véritable préoccupation pour les développeurs web, les moteurs de recherche prônant une parfaite sécurité et un anonymat de la navigation se multiplie.

Parmi eux, l’américain Duckduckgo ou le français Qwant promettent qu’aucun cookie ne vient espionner votre navigation et qu’aucune donnée personnelle n’est conservée ou stockée. Tout comme Lilo, les requêtes des internautes génèrent des crédits, appelés Qoz qui peuvent venir soutenir des associations.

D’autres encore sont destinés à être utilisés par le jeune public à l’image de Qwant Junior ou Yippy qui permettent de sélectionner le domaine de recherche tel que l’actualité ou l’apprentissage et d’afficher des résultats parfaitement ciblés tout en protégeant les enfants des contenus à risques.

Tous ces moteurs de recherche ont l’intérêt de proposer autre chose, mais il faudra encore beaucoup de volonté et de puissance dans les algorithmes développés pour espérer, un jour, talonner le géant américain.