Skip navigation

Quid d'une bonne UX pour Google ?

Depuis plusieurs années désormais, les moteurs de recherche avec Google en tête, s'emploient à vouloir offrir aux internautes le meilleur contenu selon chacune des requêtes qu'ils reçoivent.

Prendre en compte les volontés des algorithmes de Google est un impératif dans toute stratégie de référencement, mais améliorer l'expérience utilisateur répond également aux comportements et habitudes des internautes.

Lorsque l'on prend conscience qu'ils sont près de 90% à ne pas retourner sur une site web leur ayant offert une mauvaise expérience et 75% à le quitter dès les premières constatations d'une mauvaise qualité de navigation, l'UX devient donc une des priorités majeures pour un site web qui se veut performant.

Mais qu'est-ce qu'une bonne expérience utilisateur pour Google ?

Facilité d'usage, fluidité de la navigation et satisfaction de l'utilisateur vis-à-vis de l'interaction avec le site, voici les fondamentaux d'une bonne expérience utilisateur selon le moteur de recherche.

Pour mesurer la qualité de l'UX d'une page web, Google va prendre en compte trois grands principes qu'il juge déterminants : la vitesse de chargement, la réactivité de la page et la stabilité visuelle.

Afin d'effectuer cette analyse de performance de l'expérience utilisateur que vous proposez aux internautes, Google va recourir à des métriques précises nommées également Core Web Vitals :

  • LCP pour Largest Contentful Paint qui vient mesurer et évaluer la vitesse de chargement de vos pages. Pour bénéficier d'une bonne « notation » aux yeux de l'algorithme de Google, le temps de chargement de votre page doit être inférieure à 2,5 secondes. Au-delà, il convient d'agir sur le temps de réponse de votre serveur et sur le chargement plus rapide des ressources en éliminant les facteurs bloquants.
  • FID pour First Input Delay, une métrique qui permet au moteur de recherche de mesurer la réactivité e votre page avec la première interaction déclenchée par l'internaute (au premier clic ou à une sollicitation de défilement par exemple). Un temps de réponse inférieur à 100 milliseconde est considéré comme acceptable.
  • CLS pour Cumulative Layout Shift, une métrique plus spécifique qui vient mesurer la stabilité visuelle et déceler les éventuels décalages d'affichage des contenus ou de déplacements inattendus des images, textes ou autres visuels lorsque la page est correctement chargée. Un résultat de 0,1 classe votre page web comme acceptable au niveau de la mesure du CLS par Google.

Search Console, Rapport Chrome UX, Extension Web Vitals, autant d'outils mis à la disposition des webmasters par Google pour mesurer l'UX d'un site et les aider à améliorer leurs performances.